TWILIGHT – CHAPITRE II : TENTATION de Chris WEITZ (2009)

Il y a deux ans, un réalisateur nommé Chris Weitz tuait dans l’œuf une série pourtant prometteuse. A la croisée des mondes : la boussole d’or s’annonçait tout au plus comme un divertissement sympathique pour la période de Noël 2007, mais son réalisateur réussit alors l’exploit de décevoir là où on n’attendait rien. Il suffit de quelques minutes à peine devant Twilight chapitre 2 : tentation pour s’apercevoir que Chris Weitz ne nous avait absolument pas manqué pendant ces deux années.

Pourtant la série initiée par Catherine Hardwicke s’annonçait sous de bien beaux auspices. Sur une base plutôt simpliste, savant mélange de vampires et d’amours adolescents, la réalisatrice s’en sortait avec les honneurs, traduisant parfaitement l’ambiance de ses décors et clamant son attachement pour ses personnages aussi bien principaux que secondaires. La mise en scène sensible, captivante et sans lourdeur propulsait Twilight chapitre 1 : Fascination dans la catégorie des bonnes surprises…des films sauvés du naufrage.

Puis Chris Weitz passa par là. Pendant donc plus de deux heures, nous subissons l’histoire de Bella, exagérément  anéantie, tentant tout et surtout n’importe quoi pour retrouver l’amour d’Edward, parti au bout de dix minutes de film (nous aurions du en faire autant) afin de la protéger ( ?!?). Quelques scènes surprenantes d’idioties et de nombreux dialogues inutiles plus tard, l’adolescente se met à douter (enfin on nous fait croire…). Cette tentation absolue prend, sous la caméra de Chris Weitz, la forme d’une contre-plongée sur les pectoraux saillants de son ami d’enfance : Jacob, désormais devenu un loup garou, et venant tout juste de retirer son t-shirt afin d’ « éponger » une éraflure sur le front de Bella.  Après cette débauche de musculature, bien évidemment la jeune fille ne peut désormais que voir en lui un mâle géniteur potentiel.

Non vous ne rêvez pas, Chris Weitz vient bien de vider comme une citrouille toute la profondeur des personnages de Stephenie Meyer et banni toute forme de subtilité de son film. Et au cas où vous n’auriez pas compris son travail de mise en scène, le réalisateur démultiplie au possible les quelques idées qu’il pense avoir trouvé et vous aurez donc droit à la vision des Quilleutes courant torse nu sous la pluie à maintes reprises. Et pas besoin d’attendre le DVD, la fonction ralentie est déjà inclue dans le film.  Nous restons alors désabusés face à ce triste volet, accablés sous une absence totale d’inventivité, de point de vue et tout simplement de goût (même en matière d’effet spéciaux ; un comble lorsque l’on pense que Chris Weitz a sans doute été choisi pour cela). Etant littéralement pris pour des idiots tout au long du film, nous nous raccrochons désespérément au souvenir du travail fait sur le chapitre 1 par Catherine Hardwicke.

Néanmoins, je ne saurais que trop conseiller de voir Twilight : tentation. Sans clamer au chef-d’œuvre d’un coté ni descendre en na-nard de l’autre, nous avons l’occasion rare d’apprécier au travers ces deux premiers volets l’essence même de la mise en scène. A ingrédients parfaitement égales, il est facile de comparer un film au genre transcendé par le savoir-faire de sa réalisatrice et un film maladroitement réduit à une catégorie de spectateur (à savoir les jeunes filles de 13 ans et 3 mois). Par ces blagues potaches, son style ringard et sa mise en scène d’une lourdeur affligeante, Chris Weitz affiche une certaine cohérence tant la ressemblance avec American Pie (réalisé par lui-même en 1999) est troublante. Nous accusions après 2012 Roland Emmerich d’être le plus grand bourrin d’Hollywood. Nous constatons à peu d’intervalle, qu’apparemment un sérieux challenger veut lui voler son titre.

Fascination…tentation…l’hésitation de se déplacer pour le troisième chapitre, elle, est bien réelle. Reste à faire confiance au réalisateur David Slade (30 jours de nuit) qui ne peut que remonter le niveau.

THE TWILIGHT SAGA : NEW MOON (USA, 2009) R. : Chris Weitz ; Sc. : Melissa Rosenberg d’après l’oeuvre de Stephenie Meier ; Ph. : Javier Aguirresarobe ; M. : Alexandre Desplat ; Int. : Kristen Stewart (Bella), Robert Pattinson (Edward), Taylor Lautner (Jacob), Ashley Greene (Alice), Michael Sheen (Aro), Dakota Fanning (Jane). Couleurs, 130mn.

Publicités

3 commentaires sur “TWILIGHT – CHAPITRE II : TENTATION de Chris WEITZ (2009)”

  1. je suis l’une des rares à avoir préféré le deuxième ! l’histoire est mieu même si j’ai eu du mal à rentrer dans le film ! ( Avant de recevoir des critiques je connait rien au cinéma ^^)

  2. Tu ne te feras pas critiquer ici. Libre à chacun d’aimer ce film. On est les premiers à considérer aussi nos goûts personnels dans nos jugements même si un certain nombre de critères peut témoigner de la qualité ou non d’une oeuvre.
    Mais Twilight chp 2 vise de toute évidence un public qui ne connait pas grand chose au cinéma sans vouloir te vexer (et pour reprendre tes propres mots). Je comprends aussi qu’on puisse être plus attiré par l’histoire du deuxième volet. J’explique juste à travers cette critique qu’à mon sens, elle est bien moins mis en forme et subit trop de fautes de goût (du au réalisateur et non à l’écrivain) pour valoir le premier épisode.
    Après, je loue ton courage pour avoir posté et proclamer envers et contre tous que tu avais aimé ce film… cela fera sans doute de toi une martyre 🙂
    Au plaisir de te rencontrer…

  3. coucou Nicolas !
    Comme tu le vois je viens enfin de regarder ton site et forcément la critique de Twilight II que nous étions allés voir ensemble.
    Personnellement, je tiens forcément compte de tes réflexions qui, au niveau réalisation, sont très abouties. Par contre, moi qui ne vais au cinéma que pour me divertir, je dois avouer que j’ai assez apprécié ce film.
    Ayant lu le livre avant d’y aller, j’ai trouvé que ça ressemblait assez à l’histoire de Stephenie Meyer, même si on peut regretter quelques longueurs.
    Voilà ! j’espère ne pas me faire massacrer ! lol


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :