I LOVE YOU PHILLIP MORRIS de Glenn FICARRA et John REQUA (2010)

Oui, nous aussi nous aimons Phillip Morris. Difficile en effet de ne pas tomber sous le charme de cette comédie américaine totalement irrévérencieuse. La vie de Steven Russell (Jim Carrey), bon père de famille et mari impeccable, bascule le jour où il subit un grave accident de voiture. Dés lors, il décide de vivre pleinement chaque nouveau jour et se livre à toutes les excentricités, dont la première est d’afficher follement son homosexualité refoulée. Menant grand train à Los Angeles, Steven se rend rapidement compte qu’être gay coûte cher et ses petites arnaques aux assurances lui attribuant un revenu confortable vont finalement le conduire vers la case prison. C’est en ce lieu si romantique qu’il rencontre alors l’amour de sa vie : Phillip Morris (Ewan McGregor).

Dés les premières minutes, la fraicheur du ton et la mise en place d’un rythme effréné, rythme qui ne subira par ailleurs aucune baisse de régime, séduisent les spectateurs les plus anxieux. En effet la crainte de ne pas être concerné ou même de s’ennuyer devant les tribulations homosexuelles de l’excentrique Jim Carrey s’envole grâce à l’impression immédiate de bonne humeur qui se dégage du film. Il faut dire que les deux scénaristes Glenn Ficarra et John Requa, improvisés réalisateurs suite au refus de Gus Van Sant de s’approprier le projet, semblent parfaitement maitriser les rouages d’une histoire efficace. Jonglant entre les flashbacks, la déstructure et les raccourcis avec virtuosité, les auteurs imposent un dynamisme sans faille à leur récit. Sans être révolutionnaire, la mise en scène ne disparait pas sous l’ingéniosité du scénario. Elle sert tout au long du film habilement le propos et vient soutenir chaque effet prémédité par Ficarra et Requa. Les émotions s’enchainent et on ne sait plus bien si l’on doit rire ouvertement ou s’offusquer des frasques de ce Steven Russel.

Ainsi, I love you Phillip Morris fait voler en éclat les codes moraux d’une Amérique puritaine. Véritable coup de pied là où ça fait mal, la comédie prône sa cause avec une totale désinhibition sans pour autant sombrer dans un univers graveleux (un effet tellement en vogue dans la comédie hollywoodienne).  L’audace constante du scénario n’a d’égale que l’implication de ses acteurs pour le film. Jim Carrey prouve, à ceux qui en doutaient encore, l’amplitude incroyable de son registre de jeu. Il amène son personnage joyeusement outrancier aux paroxysmes de l’extravagance tout en conservant une certaine forme de réalisme nécessaire à la dimension dramatique du film. En la personne de l’élu du cœur, Ewan McGregor offre une performance bluffante de vérité. Incarnant à la perfection le fragile Phillip Morris, il restitue avec une subtilité folle les moindres mimiques du gay sensible et romantique dont tombe amoureux notre héros, donnant par là même une entière crédibilité au titre.

Alors, qu’ajouter d’autre sur ce film haut en rebondissements et en surprises ? I love you Phillip Morris possède cette chose pourtant évidente mais devenue si rare dans les comédies : un vrai humour! Porté par une bande son enjouée et des dialogues euphoriques, I love you Phillip Morris se  consomme sans modération. Sous sa bonne humeur communicative, se cache une réelle satire des institutions américaines et une attaque ouverte aux tabous d’un peuple, tonalité qui l’a d’ailleurs conduit à de grandes difficultés de distribution outre-Atlantique. Avec une pointe de révolte, on s’amuse néanmoins du traumatisme laissé par Steven Russel à l’état du Texas. Car bien que décalé en tout point, le film est étonnamment tiré d’une histoire vraie…oui…vraie de vraie !

Publicités

2 commentaires sur “I LOVE YOU PHILLIP MORRIS de Glenn FICARRA et John REQUA (2010)”

  1. […] Oui, nous aussi nous aimons Phillip Morris. Difficile en effet de ne pas tomber sous le charme de cette comédie américaine totalement irrévérencieuse. La vie de Steven Russell (Jim Carrey), bon père de famille et mari impeccable, bascule le jour où il subit un grave accident de voiture (…) Cliquez ici pour lire la suite… […]

  2. Vu avant-hier et j’ai vraiment passé un bon moment. Le duo est excellent.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :