TWILIGHT – CHAPITRE 3 : HÉSITATION de David SLADE (2010)

La saga Twilight m’est toujours apparue comme un révélateur de la teneur d’une mise en scène. Cette réflexion amorcée dans ma critique du chapitre deux Tentation, semble tout à fait d’actualité avec ce troisième épisode de la romance entre Bella et Edward. En fait, toute la question est de savoir comment va se sortir le réalisateur de cette histoire un peu stéréotypée de romance sur fond de vampires et de loup-garous. Car malgré ses qualités certaines, Twilight évolue, avouons-le, souvent sur le fil.

A cet exercice, Catherine Hardwicke nous proposait une approche sensible et une mise en scène aérienne qui avaient sues nous surprendre. Chris Weitz, lui, faisait sombrer la série dans un ridicule dont seule une catégorie restreinte de spectateur (-trice) semblait ne pas se rendre compte. Pour ma part, je fondais une once d’espoir en David Slade, réalisateur de ce troisième chapitre, qui m’avait laissé une très bonne impression avec son adaptation du comic « 30 jours de nuit ». Twilight chapitre 3 : Hésitation justifie mon pari car s’il n’est pas sans défaut, il s’en tire très honorablement.

Dès les premières minutes, le chapitre rassure sur la qualité de sa mise en scène. À travers des plans variés, David Slade nous sert une réalisation dynamique et assez rafraichissante. Souvent nerveux, les cadres savent aussi se poser, s’élargir pour nous retranscrire au mieux la qualité des chorégraphies et la beauté des décors. On redécouvre ainsi cet univers qui nous avait tant fascinés lors du premier chapitre. Le réalisateur approche aussi les aspects plus critiquables avec une sobriété devenue indispensable. Sous sa caméra, les Quilleutes redeviennent un clan sauvage et impétueux, finement lié à la nature et non ce défilé de lycanthropes bodybuildés dont Chris Weitz humidifiait allègrement les pectoraux pour les rendre désirables aux yeux des jeunes filles de 13 ans. De même, Slade désamorce la mièvrerie potentielle des beaux sentiments déployés par une touche ironique très salutaire. Les personnages retrouvent peu à peu de leur charisme et l’on accorde alors autrement plus de crédit à leurs échanges et leurs motivations.

Au regard de cette série qui a une fâcheuse tendance à beaucoup trop parler, on comprend toute l’importance de la chose. Car le scénario de Twilight chapitre 3, s’il répond aux attentes des fans, est aussi le meilleur ennemi du réalisateur. Le titre « hésitation » nous aura prévenus. Pendant plus de deux heures, Bella tente d’équilibrer la grande balance de l’amour qui penche tantôt pour son âme sœur vampirique Edward, tantôt pour le chaleureux et sécurisant garou Jacob. Dans ce long processus, chacun (mais vraiment chacun) des protagonistes gravitant autour du trio ira de son petit conseil, de sa petite allusion  pour aider (ou pas) la jeune fille dans son choix. En toile de fond, la confrontation finale avec le vampire revanchard Victoria apporte le peu d’action que propose ce chapitre. Contrairement à ses héros, l’auteur n’a donc pas grand-chose à se mettre sous la dent. Mais conscient des faiblesses de l’histoire, David Slade accroche la moindre occasion qui se présente pour dynamiser le récit. Mise en scène énergique, ponctuations dépaysantes, la plus grande trouvaille du réalisateur réside dans la tension qu’il insuffle au film et la promesse faite d’un final explosif. Le procédé a en plus le mérite de réellement récompenser la patience du spectateur à travers de très bonnes scènes d’action.

L’ensemble est donc plutôt agréable et on se laisse transporter par l’évolution des personnages de la saga. Twilight chapitre 3 : Hésitation relève largement le niveau dans lequel Tentation nous avait abandonnés. Malgré un scénario qui tourne en rond, David Slade minimise les dégâts et met en valeur les points forts de la série. Il renoue alors avec notre première sensation sur Fascination, malgré un ton plus sombre et un style plus brut qui s’écartent de l’élégance d’Hardwicke. Et si la suite et conclusion de la saga Twilight laisse de nouveau place à l’inquiétude, nul doute par contre, que cet auteur là est à suivre.

Publicités

3 commentaires sur “TWILIGHT – CHAPITRE 3 : HÉSITATION de David SLADE (2010)”

  1. Enfin une critique avec laquelle je suis d’accord !
    Il est vrai que entre le premier et le dernier tome, l’intrigue ne tient que par un fil et c’est essentiellement par les rebondissements finals que l’histoire prend un rythme plus énergique.
    Pour ceux que ça intéresserait un nouveau livre est sorti appelé « L’Appel du sang ». Il est très intéressant car il s’intéresse à la vie de Bree, la jeune vampire qui se rend à la fin du combat et meurt tuée par les Volturi, bon parallèle avec cet épisode de la saga. Ce livre nous donne le point de vue des agresseurs et c’est réellement passionnant. Enfin, c’est mon point de vue.
    En tout cas, j’ai hâte de voir les derniers films car il semblerait que le 4e tome soit fait en 2 parties. Vivement !

  2. Bonjour,

    Je n’ai pas trouvé sur votre blog le moyen de vous contacter directement. Pourriez-vous me communiquer une adresse email où je puisse le faire ? Vous pouvez me répondre à l’adresse community-movies@widgetbooster.com

    Merci, bonne journée ! 🙂

  3. Ce troisième volet touche le fond de la médiocrité et de la vacuité. Rien à dire, rien à montrer. Twlight 3, l’arnaque de l’année.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :